La traversée du désert

41° au moment de la photo mais 45° au plus chaud !
41° au moment de la photo mais 45° au plus chaud !

Après une nuit passée chez Berlyn, à ICA, notre inquiétude ne portait pas vraiment sur la possibilité de rallier Nazca à environ 120 kms mais plutôt sur la possibilité de se ravitailler en eau et en nourriture durant ces 2 à 3 jours de vélo. 

Nous avons donc pris les devant en ce qui concerne la nourriture en remplissant nos sacoches et autres sac de vivres en tout genre : fruits, légumes, pâtes, pain et riz. On a vu large mais on savait que l’on pourrait manger pour 4 au moins et durant trois jours. La question portait plus sur notre or translucide : l’eau, et l’eau potable. Nous avons donc chargé les gourdes et les remorques d’eau dans l’optique de ne pas trouver régulièrement des points de ravitaillement mais avec des températures très chaudes les réserves diminuent rapidement.

 

Nous avons mis 2 jours pour traverser cette partie délicate de la Panaméricaine avec 2 parties désertiques inoubliables dans nos souvenirs de cyclotouristes. La première journée a été longue et difficile notamment sur les longues lignes droites désertiques sous un soleil brulant au zénith (nous avons atteint 45 ° à midi… et avons construit une cabane pour s’abriter lors du pique-nique devenu rituel dans notre voyage nomade…) . La journée s’est terminée par la montée de 2 grosses bosses en plein soleil et conclue par une soirée plus sympathique au restaurant puis dans un hôtel quasi vide avec James, un cyclovoyageur anglais parti depuis 1 an depuis l’Alaska en direction d’Ushuaïa, et avec 17000 kms au compteur…

 

La deuxième journée commençait mieux depuis la ville de Palpa où nous avons dormi, d’abord en longeant un oasis et quelques villages « plus verts » avant de monter difficilement sur les plateaux des lignes de Nazca. Notre chargement est lourd et nous le sentons, à cela il faut ajouter les réserves d’eau ! Mais le plus difficile n’était pas le poids à supporter mais la chaleur accablante et la monotonie de ces lignes droites sans point de mire. Nous nous offrons toutefois une bref pause pour observer 2 dessins des lignes de Nazca du haut d’une tour métallique, peu sécurisante. Après plus de 4 heures à pédaler sous une chaleur intense, nous arrivons enfin à notre point d’arrivée sur la traditionnelle place des armes que chaque village péruvien dispose. Une rencontre avec un couple de Français en vacances au Pérou pour quelques semaines et un goûter nous remontent vite le moral.

 

Cette expérience désertique nous a marquée, la fatigue est présente et nous allons profiter de 2 ou 3 nuits à Nazca afin de préparer LA grande ascension jusqu’à 4100 mètres d’altitude, soit environ 100 kms de montée continue et 4 à 5 jours de vélo à prévoir.

 

Concernant le ravitaillement, nous aurions pu nous alléger, car sur la Panaméricaine, des hameaux sortants de nulle part, et posés en plein milieux du désert proposent fruits, légumes, pains et eau minérale assez régulièrement; ce qui ne sera pas le cas pour rejoindre Puquio où selon les dires de certains voyageurs et locaux, les ravitaillement se comptent sur les doigts de la main voire moins… Nous avons 2 jours pour nous préparer, et nous reposer tout en prenant le temps de jouer avec les enfants qui vivent sans trop de soucis et avec beaucoup de questions ces moments forts.

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    Brigitte et Domi (mercredi, 28 mai 2014 23:17)

    Magnifique paysage,vous nous faites rêver .
    Quel courage de pédaler sous cette chaleur!
    Gros bisous à vous 4

  • #2

    Marylaure (jeudi, 29 mai 2014 21:36)

    Je prends enfin le temps de vous écrire un commentaire! Superbes images, il est vrai que cela doit être difficile de pédaler sous cette chaleur...mais en même temps votre périple va vous emmener vers de belles destinations et de très belles rencontres! Je voyage avec vous et j'espère que l'on pourra se voir en fin d'année...
    Je vois que tout se passe bien pour Gaspard et Anatole, c'est chouette!
    Je vous embrasse tous les 4!

  • #3

    Pat le mille pattes (vendredi, 30 mai 2014 07:06)

    En buvant l'a Pérou, vous avez du coup des gâteaux secs! S'il y avait une rivière à traverser, vous ne trouveriez qu'un Pont sec!
    Merci de nous envoyer encore de la chaleur dans le Haut Doubs.

  • #4

    pascal (vendredi, 30 mai 2014 20:06)

    1 bonjour de tonton Pascal, bon voyage bisous à vous 4

  • #5

    Marine... (vendredi, 30 mai 2014 23:13)

    Superbes photos!!! C'est bien vous profitez de magnifiques paysages et de belles rencontres... Merci pour les photos et vos traversées que vous nous faites profiter!!!
    Bizxx à vous 4 qui êtes au bout du monde, en direct de la terre angevine et un bisou de plus aux loulous... :)

  • #6

    marie christine (dimanche, 01 juin 2014 22:39)

    merci de nous faire voyager. Trés belles photos, merci de nous faire découvrir le Pérou,je vous invite à votre retour à visiter Payroux dans le 86 .Bon voyage à vous 4

  • #7

    Les Bisons (lundi, 02 juin 2014 23:49)

    Bonjour,
    Félicitations pour votre courage, votre belle aventure et votre blog.
    Nous sommes aussi une petite famille à vélo, et nos chemins se croiseront peut-être puisque nous sommes aujourd'hui à Nasca, et nous nous lançons demain dans la fameuse ascension vers Puquio !
    Petit clin d'œil à la famille Vlaeminck qui nous a donné vos coordonnées.
    Si vous souhaitez nous contacter : www.4bisonsdanslesandes.blogspot.fr

  • #8

    Jean-Luc S (mercredi, 04 juin 2014 20:53)

    Bonjour les voyageurs de l’extrême !!!!!! :)
    Merci à vous de faire rêver les meignannais ;)
    Quel enrichissement pour les deux doudous.
    Félicitations et continuez à nous envoyer de magnifiques photos.
    Bon courage à vous 4

  • #9

    Christian et Josiane (jeudi, 05 juin 2014 11:53)

    Salut à vous 4,
    C'est vrai que le paysage change du bocage breton et le climat aride de la bruine maritime ... mais bon chacun son truc :-)
    Bon pédalage, soyez prudent, plein de belles rencontres ...
    Un très ... mais alors très très gros bisous à Anatole et Gaspart et une bonne récupération à Servane

    Les bretons de Lannion

  • #10

    par4cheminsavelo (jeudi, 26 juin 2014 04:17)

    Merci à tous pour vos messages, c'est super de votre part !
    On apprécie de lire les messages !
    La Cyclofamily !

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,