Salta-Cafayate : l'appel de la glace !

Depuis Punamamarca, sa montagne aux sept couleurs et sa Pachamama, nous avons rejoins la ville de San Juy Juy Salvador en une demi- journée grace à un dénivelé plusque favorable. Après une courte pause, nous avons repris la route dès le lendemain pour rejoindre Salta en deux jours.

 

Pour rejoindre la capitale nord argentine, le dénivelé a repris de la hauteur. Un petit col à la végétation atypique nous attendait en effet. Nous pensions monter ce col en 2 jours mais le terrain favorable et le changement de décor nous ont aidé dans cette ascension finalement agréable. Après la sortie de San Salvador de Juy Juy, et un début de col rocailleux, nous avons été supris par une petite jungle verte et dense !  De nombreux arbres et lianse (comme Tarzan dixit Gaspard) agrémentaient ce paysage sompteux, changeant et agréable à parcourir et à observer ! Après 2 jours de vélo et un bivouac humide le soir, nous arrivons à Salta le lendemain en fin de matinée sur la place centrale.

 

A notre arrivée dans le centre de la ville, nous sommes interpellés par plusieurs personnes interloqués de notre voyage à vélo avec des enfants. Nous expliquons notre démarche et répondons aux différentes questions dont aux nombreux pourquoi. Deux couples de retraités nous demandent si nous sommes rémunérés pour effectuer ce voyage  ! Après quelques explications, ils comprennent que nous voyageons pour le plaisir, oui pour le plaisir et surtout par envie et par choix. Après compréhension, ils nous encouragent et nous félicitent…. C’était la première fois que nous étions interpellé de cette manière… le voyage est une chance, continuons donc à en profiter !

 

Nous filons ensuite chercher un hôtel avec succès, puisque nous atterrissons à Hotel Uasi, grande maison ancienne, au haut plafond avec des services de qualité et surtout de la place pour accueillir nos vélos. Nous profitons de 2 jours de visite à travers une ville très occidentalisée. Nous découvrons les hauteurs de Salta avec le téléphérique qui domine la ville 300 mètres plus haut. Nous nous rendons compte de son organisation octogonale, avec des rues quadrillées et une ville qui s’étend au loin… Malgré une météo fraiche et brumeuse, nous profitons des rues pietonnes, des places et des parcs de Salta pendant 2 jours. Nous savourons également des viennoiseries argentines, au parfums variés.

 

Le vendredi, nous reprenons la route pour rejoindre Cafayate, ses vignes, ses glaces… Quatre à cinq jours de vélo nous semblent nécessaires pour rejoindre cette petite bourgade située au pied de la Cordillère des Andes, à 1660 mètres. Lors de notre première journée, nous roulons sous un grand soleil et la chaleur. Nous terminerons notre journée, après 75 kilomètres au bord d’un lac à Coronel Moldes, accompagné de chevaux libres aux bord de ce lac. Nous savourerons notre premier diner en dehors de la tente depuis notre arrivée sur le continent américain, il fait encore 20 degrés à 19h30, le luxe après l'altiplano bolivien ! Les jours rallongent et nous profitons plus longuement de ces soirées agréables. 

 

Le lendemain matin, nous dégustons notre petit déjeuner en extérieur avec le fameux dulce de lèche qui accompagne nos petits déjeuners depuis maintenant 15 jours. Il fait déjà bien chaud au soleil à 9h00. Après un petit ravitaillement dans une dépensa village (Nous repartirons finalement avec beaucoup plus, des fruits et de l’eau fraiche, offerts par la gérante), nous roulons moins longtemps et arrivons dans le premier village fantôme argentin : Alémania, sa gare et quelques maisons quasi vides. Historiquement, ce village voyait passer le train mais les chemins de fer ne sont quasi plus d’actualité en Argentine… Nous profitons de la chaleur, du soleil généreux ; les enfants jouent, construisent des cabanes, des instruments de musique avec quelques trouvailles au fond du village… La soirée est agréable et calme… La nuit le sera moins puisque dès 3 heures du matin, les nombreux coqs du village, usent de leur corde vocale pour chanter jusqu’au petit matin. Un concert rural dont on se serait bien passé… Nous nous levons tôt pour éviter la chaleur et tenter d’avancer le plus possible pour rejoindre Cafayate le lendemain. Après 35 kilomètres le matin, nous entrons dans la vallée des Conchas et la gorge del Diablo, formation géologique de 90 millions d’année, où nous prenons notre pique-nique. La route est sinueuse, vallonnée, parfois facile et descendante. Le paysage change. Les formations géologiques et autres roches apparaissent. C’est splendide, nous profitons pleinement, une nouvelle fois de décors grandioses et de couleurs atypiques comme à notre arrivée en Argentine.

 

Après 54 kilomètres, à 30 kilomètres de Cafayate, une voiture nous klaxonne et s’arrête, c’est Charlotte et Octave, les tours de mondiste rencontrés plusieurs fois depuis Copacabana en Bolivie. Nous échangeons un quart d’heure sur nos programmes respectifs… Ils nous indiquent qu’après la montée, la ville se trouve non loin de la descente. Nous décidons de rallier ce jour Cafayate pour ce payer une glace… La gourmandise nous (r)appelle et motive toute la famille pour terminer cette grande journée de vélo. Sur les derniers kilomètres, les enfants choisissent déjà leur parfum…

 

Après 88 kms de vélo, une dernière montée en douceur, nous arrivons à Cafayate après avoir traversées des paysages grandioses et découverts des formations rocheuses plus que surprenantes. Nous sommes fatigués mais heureux d’arriver dans une ville aux parfums d’été, ressemblant au Sud de la France. La place, verte avec ses palmiers géants, est chaleureuse et animée. Nous posons les vélos rapidement dans un petit hôtel routard, pour filer acheter des glaces au dulce de lèche et au chocolat. Nous savourons ! Nous nous accordons une pause d’une journée pour découvrir Cafayate, ses fromages de chèvre, son vin et prendre le temps de se poser dans une ville où la farniente semble être facilement adoptée… 

 

Nous poursuivrons notre trajet à partir de mardi, toujours vers le sud jusqu’au début du mois de septembre pour rejoindre la ville de Mendoza via La Rioja et San Juan. Avec ses trois dernières étapes riches en dénivelé et en kilomètres, nos mollets sont prêts pour parcourir les 1000 kilomètres restant pour rejoindre et s’attarder dans la capitale vinicole argentine….

Écrire commentaire

Commentaires : 10
  • #1

    Zwoofff (lundi, 18 août 2014 21:20)

    Prem's
    On est à l'aéroport de Dallas. On attend notre avion pour Lima. Je clique sur votre site pour voir votre parcours au Pérou, je reviens sur la page d'acueil et hop prem's à lire et à commenter.
    Vous avancer plutôt bien. On pourrait dire rapidement. Avec les enfants bravo! Vous allez finir par pouvoir rajouter de nouveaux pays au programme.
    Bonne route

  • #2

    par4cheminsavelo (lundi, 18 août 2014 23:03)

    @ Zwooff :
    Oui on avance bien, mais grâce à un terrain favorable les premiers jours en Argentine, descente de l'altiplano sur 150 kms... Ensuite des belles bosses quand même... Mais on va se calmer...
    N'hésites pas si tu veux des infos pour le Pérou et la Bolivie ! A+

  • #3

    Léna Avignon (mardi, 19 août 2014 15:52)

    Petit message pour Gaspard de la part de Léna en vacances en Normandie chez son Papi et sa Mamie.
    " ça doit être beau le Macchu Picchu? Je suis d'abord allée en vacances chez mon autre Papi -Mamie qui habitent à St Brévin.Ensuite je suis allée dans un camping, puis un autre camping près de Perpignan. Après chez Thierry puis chez Damien, des copains de mes parents près de Montauban.Je suis à Caen depuis lundi.J'espère que tu vas bien . Gros bisous."
    Léna

  • #4

    Perrine (mercredi, 20 août 2014 00:00)

    coucou!! belle avancée depuis ma dernière visite! comme d'hab, ça fait plaisir de vous lire et de voir les belles photos. Les glaces ont l'air très bonnes, Anatole en a les yeux qui pétillent! Gros bisous

  • #5

    Marie (mercredi, 20 août 2014 11:35)

    Coucou .je suis votre parcourt depuis le début et je profite de ses très belles photos .bon courage pour la suite de votre voyage ,bisous à tous les quatres

  • #6

    Christian et Josiane de Bretagne (mercredi, 20 août 2014 16:31)

    Les glaces au chocolat ont l'air bonne. Si vous pouviez en rapporter !!
    Paysages toujours aussi somptueux
    Et bonne route en Argentine !!
    Gos bisous à vous 4.
    Ch et Jo

  • #7

    Par4cheminsavelo.fr (jeudi, 21 août 2014 21:21)

    @ Christian et Josiane de Bretagne
    Oh que oui, qu'elles sont bonnes les glaces d'Argentine, surtout celle au dulche ! Tout va bien pour nous, on profite de l'Argentine et de sa chaleur pourtant hivernale...
    A bientôt, les bretons !
    La Cyclofamily

  • #8

    Danielle/Jacques (mardi, 26 août 2014 00:49)

    Coucou Guillaume Servane et les pts loups. Quel plaisir de lire votre voyage et les belles photos de Gaspard et Anatole. Vous nous manquerez tous les4 samedi prochain mais serez près de nous par la pensée c'est sûr.!!!! Bonne route en Argentine et la suite.... à très bientôt.
    De très gros bisous de nous 2.

  • #9

    MARIE REINE ET BERTRAND CHIRON (mardi, 26 août 2014 15:04)

    Super votre début de voyage en Argentine. Cela rappelle de si bons souvenirs ....
    Les enfants ont changé depuis le 1er mai !
    N'oubliez pas, si vous êtes à Bariloche d'ici 2 mois, de contacter Ségolène notre fille qui vit là-bas car elle rentre en vacances le 30 octobre pour un mois.
    Continuez à nous faire rêver....

    MR et B

  • #10

    Deshayes' family (dimanche, 31 août 2014 21:43)

    coucou, eh bien ça à l'air d'aller les pédaleurs !!! et les cuisses ça va elles n'ont pas trop gonflé avec ces efforts ???
    Dites donc Gaspard est très concentré pour bosser malgré le décor de rêve .....
    bises

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,