Réflexion et pause à Santiago !

Comme à la maison !
Comme à la maison !

Voilà plus de 15 jours que nous sommes arrivés à Santiago du Chili avec Carlos et Diego et leur 4X4 pour passer la frontière, le col enneigé et très emprunté par les camions. Pendant ces 2 semaines, beaucoup de rencontres mais peu de découverte pour prendre du recul sur notre voyage, sur notre aventure en famille, sur la scolarité de notre fils Gaspard, et sur notre vie quotidienne. 


Au retour de Valparaiso, nous récupérons donc les clés de la maison de Christophe, pour profiter d’un espace, d’une maison sur le plus long terme que nos habitudes de vie de nomades qui enchainent les bivouacs, les campings et autres lieux de sommeils… Cette première journée est consacrée à l’aménagement de notre petite demeure bien agréable agrémentée d’un jardin plaisant et de quelques jeux pour les enfants. Florencia nous prête table, chaises, et un plat à gâteau… pour faciliter notre vie dans cette cabane bien améliorée, offrant une cuisine aménagé, une salle de bain et une chambre accueillant toute la cyclofamily.


Cette maison est aussi un moyen de réfléchir à la suite de notre voyage. On s’essouffle, la vie quotidienne à 4 dans des espaces restreints est parfois pesante, la scolarité de Gaspard ne se passe pas toujours dans une ambiance saine. On s’interroge sur la suite de notre voyage… Faut-il poursuivre, faut-il aménager notre voyage où la scolarité de Gaspard ?

Toutes les rencontres faites dans la communauté écologique sont unanimes : « continuez, cela va passer, c’est une mauvaise passe.. » L’échange avec quelques membres de notre famille nous conforte également dans notre future décision, à poursuivre cette aventure si riche. On prend donc le temps de parler, le recul nécessaire à la bonne décision.

 

Le samedi, nous retournons chez Jose-Luis et Diana, qui eux aussi nous invitent à poursuivre. Les garçons retrouvent Damian et Luciano, et tente de manier le cerf volant à la manière des petits chiliens. C’est loin d’être une réussite ! Jose-Luis, lui, nous offre une démonstration et fait monter son cerf volant dans le ciel en deux coups de poignets. Le mois de septembre, est le mois des fêtes nationales au Chili mais aussi celui du cerf volant. Des centaines d’enfants jouent dans tous les quartiers dès la bise levée, une activité qui embellit les ciels grisonnants de Santiago, maintenant depuis une semaine.


Nous poursuivons nos journées dans la maison fraîche, en rendant visite quotidiennement à notre voisine Florencia si proche des enfants et de nous. Nous reprenons la scolarité de Gaspard dans de meilleures conditions. Le dimanche, Marie et Martin, «expats» français, dans un autre quartier de Santiago, nous accueille chaleureusement pour partager un repas, un poulpe grillé au barbecue, surprenant mais très bon à déguster. Nous rentrons sans Gaspard qui restera jouer 2 jours avec Nicolas Aurélien et Léopold, les enfants de nos hôtes dominicaux. Je retrouve ensuite Gaspard, le mardi avec Marie et Nicolas, dans le centre de Santiago pour visiter une des trois maisons de Pablo Neruda, le fameux poète chilien et ancien ambassadeur à Paris. Nous découvrons une jolie maison portant une histoire importante notamment en lien avec la malheureuse dictature chilienne et son coup d’état du 11 septembre (l’autre..., celui de 1973). Avant la visite du musée, je profite de Santiago et de la fin de la relève de garde devant le palais de la Moneda.


Tous ces échanges et discussion vécus ces derniers jours nous confortent dans le fait de continuer, de poursuivre une aventure comportant plus de points positifs que négatifs. La vie collective est parfois difficile, en effet, elle offre que peu de temps seuls, pourtant nécessaires à chaque membre de la famille. Nous aménagerons ces temps par la suite, comme cette journée à Santiago avec Gaspard. Du côté de la scolarité, moins d’inquiétude aussi, puisque il s’agit uniquement d'un problème de motivation (compréhensible, non ?) et non une question de compréhension. Ces échanges nous font relativiser sur de nombreux points et notamment sur nos méthodes d’éducation, sur notre tolérance qui n'est pas la même quand on vit tout le temps avec ses enfants.


Avant de reprendre la route le mercredi, nous partageons un dernier diner chez une dernière rencontre : Simon et Gabriella, jeunes étudiants et futurs cyclovoyageurs qui projettent de partir voyager sur les routes du monde dans quelques années. Nous passons une agréable soirée autour d’un repas familial et quelques empanadas chiliens. Le lendemain, nous quittons la communauté écologique en remerciant Enzo pour l’adresse et surtout Florencia. Le départ est rempli d’émotion pour elle et nous 4, nous immortalisons cet au revoir par quelques photos.


Avant de reprendre la route du Sud, nous repassons chez Martin et Marie profiter d’un certain confort, d’une maison chauffée et très agréable pendant 2 nuits. Les garçons sont ravies de retrouver 3 petits français au chambres garnies de jouets leur rappelant la leur. Nous passerons 2 jours forts sympathiques en leur compagnie. 


Notre liberté de voyager, propre à notre philosophie de voyage, nous aura permis d’effectuer une pause nullement prévue à notre programme. Cette pause, pauvre en vélo mais riche en rencontres, d’abord dans la communauté écologique, chez Florencia, Jose Luis, Christophe puis chez Marie et Martin, nous aura permis de prendre du recul sur notre voyage, sur la chance que nous avons de voyager, sur l’éducation et la scolarité de nos enfants. Nous avons savouré de nombreux temps d’échanges qui nous ont permis de nous ressourcer, d’oxygéner notre moral pour repartir pleins d’envies pour découvrir d’abord les régions des lacs à vélos puis pour parcourir les fjords de la Patagonie en bateau, dans bientôt un moins. Que de découvertes en perspective !

Écrire commentaire

Commentaires : 6
  • #1

    FX (dimanche, 28 septembre 2014 05:06)

    Courage les amis ! Nous vivons à peu près la même situation avec Emma depuis quelques temps. Comme vous l'avez bien résumé, ce n'est pas toujours rose de vivre 100% du temps ensemble, de faire rimer éducation, exploration et socialisation. Vous faites bien de prendre du recul, toujours propice aux bonnes questions et surtout aux bonnes réponses. Nous pensons faire de même tout bientôt. Car il faut que ce voyage reste un plaisir avant tout ! C'est une occasion unique que vous avez d'explorer le monde en famille, qui ne repassera pas de sitôt, autant prendre le temps et les moyens de la rendre positive !

  • #2

    cadoret (dimanche, 28 septembre 2014 08:41)

    Allez courage !à vous lire tous les jours on envie cette aventure familiale qui vous permet de passer des moments privilégiés en famille, les enfants vivent des choses qu'ils ne trouveraient pas à l'école à travers ces rencontres, ces paysages et surtout vous avez du temps pour eux!ils ne passent pas leur temps entre cantine garderie et centre de loisirs!!bravo pour cette belle aventure !katia

  • #3

    julie et mika (samedi, 04 octobre 2014 22:23)

    Salut la cyclo family! On vient de rencontrer des amis cycliste à vous, Patrick et Anne Maris de Zwooff.com :)
    J'espère que cette petite coupure de nomade & vélo vous a fait du bien! Cela fait 5mois que vous êtes partis, vous deviez en avoir grandement besoin!
    Nous allons remontés lentement jusqu'en Colombie à présent, mais on espère vous croiser en Asie! Bonne route, et profitez de ces belles rencontres!

  • #4

    Danielle/Jacques (lundi, 06 octobre 2014 14:57)

    Coucou à vous 4. Après 5 mois loin de la famille, vous faites bien de prendre du recul pour continuer .

  • #5

    Danielle/Jacques (lundi, 06 octobre 2014 15:06)

    Coucou à vous 4. Ne vous souciez pas Gaspard rattrapera ses camarades facilement après cette aventure si enrichissante !.. Vous allez à nouveau découvrir tant de belles choses et des nouvelles rencontres. Nous pensons beaucoup à vous 4. Ici tout va bien. A très bientôt de vous lire gros bisous de nous 2. Portez vous bien surtout et prudence.

  • #6

    Vania Serra (vendredi, 03 février 2017 05:42)


    It's going to be finish of mine day, but before finish I am reading this wonderful piece of writing to improve my knowledge.

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,