La région des lacs (épisode 1)

Lac Caburga...
Lac Caburga...



C’est non sans mal que nous avons quitté la capitale chilienne vendredi dernier. Notre premier souhait était de sortir de Santiago en train pour rejoindre Chillian à 400 kms au Sud mais la compagnie ferroviaire a en décidé autrement de manière stricte. Aucune complaisance avec nos bicyclettes. Non c’est non. Pire que notre bonne vielle SNCF française… Nous avons donc opté vers la solution des autocars… Après plusieurs recherches, nous trouvons finalement une compagnie pouvant nous mener jusqu’à Temuco, plus au sud, et au nord de la région des Lacs chilienne. Jusqu’à l’embarquement prévu à 21H40, nous stressons pour caser tous nos vélos… et nous avions bien raison, car le chargement aura été difficile et couteux tant dans les efforts, les négociations que pour notre porte-monnaie…


Après un vendredi mouvementé, un trajet de plus de 10 heures dans l’autocar et donc une nuit courte en sommeil, nous nous sommes tranquillement reposés le samedi dans un hôtel à Temuco sous un temps plus qu’automnal (vent, pluie et froid) alors que venons de débuter le printemps ici au Chili. 


C’est le dimanche, sous un soleil et encore quelques nuages s’échappant, que nous reprenons la route pour rejoindre Villarica et Pucon (se dit one à la fin !) à plus de 120 kms. Nous sortons difficilement de la ville puis parcourons une route tranquille au paysage ressemblant à ceux que nous aimons, ceux du Haut-Doubs où nous domicilions avant notre départ : forêt, sapins, collines, couleur verte à foison, rivières ! Un régal pour les yeux, moins pour les jambes qui reprennent l’effort après plus de 15 jours d’arrêt sur des routes très vallonnées. L’après midi, nous bifurquons vers une piste de « ripio » comprenez caillouteuse et légèrement difficile. Après 13 kms d’effort, de poussées de vélos, nous arrivons dans le petit village de Radal bien fatigués où nous sollicitons un jardin pour bivouaquer sans trop de difficultés.


Le lendemain, même schéma, nous débutons par une route quasi désertique puis rejoignons une piste, plus longue et plus difficile. Tout au long des 18 kms de piste, nous souffrons physiquement à pousser nos vélos dans les montées. En milieu d’après-midi, la pluie se mêle à la partie et rend difficile les grimpettes et les descentes dans lesquelles nous n’avançons seulement à 12km à l’heure. Nous profitons néanmoins de magnifiques paysages, de grandes collines où forêts, rivières et cabanes occupent les espaces naturels plus qu’agréables ! Nous récupérons ensuite une route asphaltée et une dernière bosse pour rejoindre Villarica au bord du lac du même nom. Nous arrivons dans un camping fermé mais profitons quand même du lieu et des installations sans eau chaude...


Après une nuit humide, nous rejoignons rapidement la ville de Pucon distant de 25 kms sous un grand soleil. Pucon est dominée par le grand volcan fumant, le volcan Villarica tout enneigé de sa saison d’hiver encore toute proche. Nous longeons le lac et profitons de beaux paysages. Dans la matinée nous rallions la ville et le camping qui nous accueille chaleureusement. Nous sommes les premiers de la saison ! La ville est agréable et offre de belles possibilités de balades aux alentours, nous décidons de séjourner 2 nuits pour découvrir le lac Caburga et ses plages blanches et noires, pour permettre aux enfants de jouer et même de se baigner dans des eaux encore très fraîches, du Lac Villarica. Nous nous arrêtons découvrir également une cascade à los Ojas de Caburga qui invitent à la baignade mais malheureusement ce n’est pas possible ! Pucon est une ville très touristique, mais la période de hors saison actuelle permet de profiter tranquillement du lieu. Nous ne passerons pas le cap d’aller skier à la station de ski situer sur le volcan à plus de 2500 mètres et faisons également l’impasse sur toutes les thermes proposées et couteuses de la région.


Le temps est de la partie et notre dernière soirée se déroule autour d’un barbecue sympathique et convivial en compagnie de Aimy et Benjamin, cyclotouristes Australiens en devenir. Il débute en effet leur voyage à vélo depuis Pucon après 6 mois de vadrouille en Amérique du Sud à pied et en transports en commun. Direction la patagonie pour 2 mois, comme nous mais pas par les même chemins ! 


Nous reprenons la route le lendemain pour rejoindre le lac Calafquen et la ville de Lican Ray en repassant par Villarica. Nous profitons encore de paysages somptueux, de rivières et cascades en contournant le volcan Villarica pour le plus grand bonheur de Gaspard ! Après une belle bosse de 4 kms, nous redescendons sur Lican Ray où nous campons sur la plage du Lac. Nous sommes seuls, les enfants se baignent, Servane aussi, je ne passe pas le cap et profite seulement mais pleinement du paysage… A suivre.



Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Avignon (samedi, 11 octobre 2014 21:42)

    Akounosmatatos mes petits churros! Nous on a commencé l'ascension du mont d'or (le fromage of course) et la fatigue se fait sentir d'un point de vue digestif!
    Nous avons reçu votre carte et ça nous a fait bien plaisir! En vous lisant bien confortablement lové sur notre canapé on se conforte dans notre vie de sédentaire capitaliste mais tout en se disant que vous êtes vraiment mais vraiment COURAGEUX. Au plaisir de vous lire, des bises à vous 4, et on vous cyclokiffe!

  • #2

    Christine de Normandie (mardi, 14 octobre 2014 12:24)

    Je suis la maman de Fabien de Charquemont et je suis votre voyage depuis quelques semaines sans avoir osé vous écrire.Cette fois je me décide pour vous dire à quel point je vous trouve tous les quatre très courageux. Je comprends vos doutes des dernières semaines mais je pense que pour vos garçons, cette "parenthèse" tellement riche de rencontres, de paysages, d'expériences... ne pourra que leur être bénéfique et positive lorsqu'ils rentreront et reprendront la vie d' écoliers européens ; elle leur paraîtra peut-être un peu "fade"???...Bonne route, prenez bien soin de vous et profitez bien de ces moments qui nous font quand même bien rêver en général;

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,