Glaçons et apéros à El Calafate

Le Perito Moreno
Le Perito Moreno

La traversée des 300 kms de pampa en autocar entre Puerto Natales et El Calafate, nous a conforté dans notre choix pour rejoindre la ville du Perito Moreno. Désert froid et venteux, aucun village et peu d’emplacement de bivouac étaient au programme tout au long de ces 5 heures de bus, et du passage de la frontière Argentine.

 

Nous avons donc quitté le Chili vers 9h00 après avoir facilement, pour une fois, installé nos vélos dans les soutes. Direction El Calafate, bourgade de vingt milles habitants, et ville ultra touristique, dû à la présence de nombreux glaciers aux alentours, dont le glacier Perito Moreno. (les «  e » se prononcent é)


Après une route ennuyeuse et parfois neigeuse , nous arrivons à 15h au Terminal de Bus, et remontons rapidement nos bicyclettes pour rejoindre le centre et l’unique camping de la ville. En route, nous croisons les premiers français d’une longue série, Lucie et Frédéric, cyclotouristes qui arrivent tout juste de Toulouse, et qui partent pour 6 mois de voyage jusqu’à La Paz en Bolivie. 


Nous décidons de faire chemin ensemble jusqu’au camping situé à 500 mètres et bordé d’une petite rivière. Le coin est sympa, l’accueil glacial, nous nous installons tranquillement avant de terminer la journée à discuter avec nos voisins cyclos. Les enfants eux profitent d’un grand espace pour jouer et créer de nouvelle histoire… Le lendemain, samedi, avant d’aller visiter le musée Glacarium, nous passons dans une agence pour réserver un vol en direction d’Iguazu au nord de l’Argentine, pour le début de la semaine prochaine. Le sytème bancaire argentin plus que défaillant et le dysfonctionnement du réseau Visa ne nous permettront pas d’acheter nos billets ce jour, malgré 2 heures d’attentes. (De nombreux français ont été confrontés ici à El Calafate à des dysfonctionnements bancaires) Ce contretemps, nous oblige à décaler la visite du musée à l’après-midi. A travers cette visite, nous découvrons un contenu intéressant, composé de textes, de photos et de vidéos nous permettant de mieux comprendre le fonctionnement des glaciers dans la perspective de découvrir le Perito Moreno, le lendemain.


Ensuite, la soirée s’organise autour d’un apéro barbecue avec un ensemble de Francais voyageurs au long cour : Pierre et Céline les Charentais, Julie et Romain les Nantais, Lucie et Fred les Toulousains, Arnaud le Parisien, et nous même les Angevins, composons l’équipe de la soirée ! La soirée est conviviale et sympathique où les histoires et anecdotes de voyageurs s’enchaînent autour de vins chiliens et argentins et quelques grillades.


Le lendemain, nous partons en direction du Perito Moreno distant de 80 kms environ. Nous partons en voiture de location avec Lucie et Fred pour réduire le coût exorbitant des navettes de bus et gagner en liberté pour profiter pleinement du glacier sous tous ses angles. En fin de matinée, nous arrivons sur le site, bien aménagé, après nous être arrêtés à un mirador sur la route d’accès. Un ensemble de passerelle métallique représentant plus de 2 kms de cheminement permet de déambuler face au glacier. Dès les premiers mètres nous sommes face à l’immensité, nous avançons doucement, hormis Anatole qui chute et s’ouvre la tête ! Lucie, infirmière de métier, nous facilite la tâche dans les soins et nous permet de continuer la journée. Ouf ! Merci Lucie. 


Les craquements sont constants et annoncent les chutes de blocs de glace. Un jeu s’installe inconsciemment, dès les craquements entendus, nous nous précipitons face au glacier pour voir une rupture de la glace, loupé ! Le glacier mesure entre 45 et 65 mètres de hauteur. Nous paraissons tout petit face à lui. Sa largeur est de 5 kilomètres et il descend de la montagne sur plus de 16 kms. Impressionnant ! Les craquements, crissements et autres sons émis par le glacier sont le fruit de son avancée quotidienne dans le Lac Argentino. En effet, le Glacier Perito Moreno est un des seuls glacier à avancer : 2 mètres par jour, soit 8 centimètres par heure ! Nous profitons donc d’un spectacle naturel vivant. Nous parcourons les nombreuses passerelles et autres miradors qui permettent de stationner et d’observer la bête. Gaspard scrute le moindre bruit et la moindre chute de glace, pendant que Anatole se remet lui tranquillement de la sienne.

 

 

Les formes et les couleurs bleutées sont atypiques et fantastiques, et l’appareil photo, lui, fonctionne à plein, comme la caméra. Le bleu est aussi présent dans le ciel, nous profitons d’une journée très ensoleillé, plutôt rare en cette saison et en Patagonie. Il fait même chaud, malgré la présence de la glace distante toutefois de 300 mètres. Après plusieurs heures d’observation, de contemplation, de plaisir, nous reprenons le chemin du retour par une grande passerelle de plus d’un kilomètre avec dans notre dos la partie nord du glacier. Même sur notre retour nous contemplons, encore. Puis,  à plus de 500 mètres du glacier, un énorme craquement surgit, un morceau de plus de 30 mètres tombe à l’eau dans un bruit assourdissant. Nous observons de loin ce dernier spectacle, Frédéric à même le temps de sortir l’appareil photo. Le poids de la glace, créé une onde, qui provoque de petites vagues en bord du lac. Les blocs de glace remonte au niveau du lac après avoir chuté au fond. C’est impressionnant à observer. Nous savourons une dernière fois après plus de 5 heures sur le site. Notre journée au Perito se termine tranquillement; dans la voiture les enfants s’endorment, les parents ne sont pas loin d’en faire de même; Fred lui conduit sérieusement. Merci à toi ! Le Perito Moreno restera un grand souvenir de notre voyage. Sa grandeur, ses couleurs, ses sons et son environnement, font du glacier Perito Moreno, un des plus beaux sites découverts depuis le début de notre aventure !


A notre retour à El Calafate, nous retrouvons l’équipe des français qui chacun de leur côté a savouré cette journée quasi estivale. Nous dinons une nouvelle fois tous ensemble pour encore parler de nos aventures respectives. Le lendemain, le lundi nous profitons d’une journée détente après avoir salué Lucie et Fred qui partent enfin ( ils comprendront…) pour leur grand périple ! Ensuite nous tentons de régler nos problèmes pour réserver nos billets d’avions via une carte bancaire. La solutions viendra de l’Hexagone, grâce aux parents meignannais qui avanceront le paiement, et faciliteront notre envol dans la nuit de mardi à mercredi vers Iguazu, merci. Ce même jour, on rencontre la famille DACALUF, qui voyage en camion depuis plus d'un an. Gaspard et Anatole joueront une bonne partie de la journée avec Félix et Lucile dans le camping.

 

Notre dernière soirée se déroulera avec Céline et Pierre, les Charentais et avec Arnaud, autour d’un plat de pâte et de spectacles improvisés des enfants. Notre passage à El Calafate, restera un bon souvenir de notre voyage, avec de nombreuses rencontres, une météo clémente, et surtout la découverte de l’incontournable glacier Perito Moreno !

Écrire commentaire

Commentaires : 2
  • #1

    Julie & Mika (mardi, 11 novembre 2014 20:20)

    Superbe ces photos du Perito. Moreno! Bravo vous etes arrives en Patagonie en velo!! Et sympa les chutes d Iguazu, bien plus tropicale que la Patagonie! Profitez bien! bisou du Perou! J espere que nos chemins finiront par se croiser!

  • #2

    Les Cyclomigrateurs (samedi, 15 novembre 2014 18:43)

    Le Perito Moreno, c'est magique, on ne s'en lasse pas et on ne l'oublie plus jamais.

    Bien des années après l'avoir vu en petit groupe motorisé (trop peu de temps pour voir un trois bloc s'effondrer), nous ne rêvons que d'y revenir à vélo fin d'avoir tout le loisir d'en profiter.

    Vous nous faites rêver par avance, merci !

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,