Good Morning VIETNAM !

Vietnam, Cambodge, vélo, Chau D'oc, voyage, famille,
Passage de la frontière !

Phnom Penh, la capitale du Cambodge, ne restera pas une ville avec laquelle nous garderons de grands souvenirs. Nous y avons passé 6 jours d’abord pour nous reposer, puis pour consulter des médecins pour quelques contrôles, et enfin pour la découvrir. Mais cette ville, bordée par la fin du Lac Tonlé Sap et le Mékong qui arrive du Nord Est n’offre rien d’emballant. Toujours des temples, dont le palais royal ainsi que le musée du triste génocide que nous n’avons pas visité car peu adapté avec les enfants. Ensuite une enfilade d’hôtels, de restaurants, et autres attrapes touristes. Le marché, et sa forme, a retenu toutefois notre attention mais autrement rien d’emballant comme l’a pu être Bangkok. Nous reprenons donc la route pour 2 jours sur les terres cambodgiennes avant d’entrée au Vietnam par le check point de Chaud D’Oc. Notre sortie de la capitale est simple malgré des routes cabossés et poussiéreuses. Les travaux, envahissent la capitale et occupent aussi les routes. Nous arrivons à Takéo en début d’après après 80 kilomètres, à une moyenne de quasi 18 kilomètres. Nous avons pas perdu notre rythme malgré notre pause et une grosse chaleur permanente. Le lendemain, après une quarantaine de kilomètres nous arrivons tranquillement à la frontière. Ce passage de frontière est l’un des plus simple que nous avons passé, un tampon de sortie, un tampon d’entrée et la barrière s’ouvre ! Il s’agit d’un petit poste frontière sans touriste, uniquement destiné à l’activité économique. 

 

Good Morning Vietnam !

 

A peine passés la frontière, avec les vélos nous enjambons (à l’aide d’un pont :-)) un petit bras du Mékong où maisons de pêcheurs et péniches chargées de riz occupent et animent le paysage. Direction ensuite Chaud d’Oc à 23 kms du poste frontière, la ville est située au bord d’un des 9 bras du Mékong. Nous sommes surpris par la taille de la ville, grande avec une activité débordante. Nous stoppons notre avancée et logeons dans un hôtel surplombant le marché très actif. Après notre installation, nous partons à la découverte de la ville à travers des ruelles perdues, la réalité de vies dures, précaires nous saute à l’oeil. Les familles marchandes logent soit dans leur échoppe soit dans des cabanes ou bidonvilles bordant le Mékong débordant d’activité batelière. Parfois les bateaux font aussi office de toit. Les habitants sont surpris de nous rencontrer, nous touristes propres sur nous, dans ces zones précaires. Notre passage, ne retire rien à leur enthousiasme et nous sommes largement servis en sourires. Nous immortalisons ces jolis visages, marqués par le travail, à travers quelques clichés souvenirs. Seul ombre à cette balade, un homme vient délicatement toucher le zizi de Gaspard. Nous intervenons fortement et comprendrons après des recherches qu’il s’agit d’une pratique Kmer courante auprès des jeunes garçons. Beurk ! 

 

Après une soirée sympathique entre cyclo, avec 2 anglais et un australien prenant le chemin averse du notre, nous reprenons notre avancée dans le Delta. Après 55 kms à longer le Delta, nous faisons halte à Long Xuyen, autre ville dense bordant un autre bras du Mékong. Chaque bras du Mékong est aussi large que notre Loire Française, pour sauter ces bras, nous prenons des bacs rapides et gavés de 2 roues... motorisés. 

 

C’est à partir de ce 3ème jour, que nous nous enfonçons plus dans les méandres du Mékong et sur ses îles si atypiques. Nous parcourons de plus petites routes, agréables avec moins de circulation pour notre plus grand bonheur. La circulation n’est toutefois composée que de scooters et de quelques bus. Nous arrivons à Sadec le mardi puis nous prolongeons notre avancée à Vinh Long le lendemain. A chaque fois, ces grandes villes ne sont pas très jolies, très peuplés, bruyantes avec son lot de circulation délirante. Seuls les marchés avec leurs légumes et fruits, et leur pêche du jour sont agréables à parcourir. Les odeurs, parfois fortes, nous rappellent que la région vit essentiellement de la pêche, de quelques coquillages et de gros poissons chats… Quand le poisson n’est pas frais, nous le retrouvons séché sur des kilomètres d’étales. Peu attirant… Quant aux étales de fruits, très colorés, ils nous confirment que ce Delta est LE lieu où les arbres fruitiers ne manquent de rien : chaleur, soleil et eau ! Ananas, pastèques mais aussi fruit du dragon, appelé Pitaya, ou encore, le jacquier, la pomme d’amour, le litchi chevelu et le durion composent ces étales appétissants dans lesquels nous piochons pour faire nos achats quotidiennement !

 

Depuis Vinh Long, nous souhaitons rejoindre Cai-Bé, plusieurs solutions : 23 kms de voies rapides sans charme et dangeureux, où 31 kms avec la traversée de 3 îles mêlants, petite routes, bacs et chemins. Le choix est rapide. Dès 8h30 nous embarquons sur le premier bac de la journée en face de notre hôtel « LE Cuul Long » (si,si) et arrivons dans un petit paradis tout vert où bananiers géants, et autre arbres fruitiers nous encadrent sur de petites routes bien agréables. C’est magique. Nous prenons notre temps en observant, en effectuant quelques vidéos, en profitant pleinement. C’est très beau. Toute cette journée de vélo est magique tant par la beauté des lieux, que par l’absence de circulation. Pour rattraper le deuxième bac, nous roulons sur une piste sableuse étroite et atypique. Nous pensons faire fausse route, avant d’arriver finalement au petit embarcadère. Surréaliste comme lieu d’embarquement. De l’autre côté de la rive, dernière île à traverser, seule une bande bétonnée nous guide vers le bateau suivant. Les croisements avec les écoliers rejoignants leur classe sont proches et chaleureux, et surtout remplis de HELLO ! Nous sommes les seuls touristes traversants tous ces petits villages si atypiques. Après moins de  35 kilomètres, nous arrivons à Cai-Bé réputé pour son marché flottant. Nous reprenons finalement un bac pour passer de l’autre côté de la rivière et trouver un hébergement. Cette journée aura été fabuleuse, l’alternance de bateaux, de vélos, de paysages et de rencontres satisfera toute la famille. « Gaspard : j’ai surtout adoré la toute petite piste en sable ! » Nous terminons notre soirée, sur la grande place du village. Ces places de villages sont plus nombreuses qu’au Cambodge et invitent à la rencontre. Nous nous essayons au jeu du Dâ cau,  jeu de volant dans lequel les Vietnamiens excellent. Pas facile, voire difficile pour nous novices, ce qui permet aux habitants prenant le frais de la soirée de rire de nous… 

Le lendemain, avant de reprendre la route et de quitter définitivement le Delta, nous nous accordons une excursion bateau de 2 heures dans les canaux, autour du marché flottant de Cai-Bé, et dans une fabrication artisanale de bonbon (caramel à base de coco) Une excursion simple et agréable qui permet de découvrir au plus proche l’activité économique liée au Mékong et à la culture de fruits. Nous profitons pour déguster différents fruits aux formes, couleurs et goûts surprenants. La visite de la confiserie sera transformera en une dégustation prolongée et appréciée par les garçons et les parents…

 

My Tho, n’est plus qu’à 30 kilomètres, nous reprenons donc les vélos après cette dernière découverte mais à 10 kms de notre arrivée du jour, l’axe d’une roue de la remorque d’Anatole casse. Impossible de repartir. Malgré l’aide sympathique de Vietnamiens et la recherche de solutions, nous repartirons en taxi remorque et Servane accompagnée d'Anatole, pour l’occasion, suivront à vélo. Il s’agit d’une pièce très spécifique. Nous voilà donc bloqués, nous rejoignons en transport en commun, non sans difficulté, la capitale économique Ho-Chi-Minh le lendemain pour trouver une solution et découvrir la plus grande ville Vietnamienne. 

Écrire commentaire

Commentaires : 4
  • #1

    famille ours blanc (mercredi, 04 février 2015 21:38)

    Coucou la family. Juste pour vous dire , vous aviez raison la neige est la maintenant que vous êtes loin. A fournet nous avons 1m de neige. Oui oui . A bientôt. Bisous à vous 4.

  • #2

    famille ours blanc (mercredi, 11 février 2015 21:43)

    Merci merci pour la carte. Ça nous a fait très plaisir. Ici Anthony a eu son permis. On vous embrasse tous les 4.

  • #3

    Caroline (mercredi, 18 février 2015 10:21)

    Bonjour,

    Je suis tombée sur votre site pendant ma recherche d'une guesthouse, j'en profite pour vous tirer mon chapeau. Un grand bravo ! Quand je vois déjà les trésors de débrouillardise qu'un tour du monde en couple et sans vélo demandent, je n'ose imaginer ce que nécessite votre projet....

    Bien cordialement,

    Caroline

    ps: nous étions à Phnom Penh en même temps et partageons de toute évidence le même regard sur cette ville ;)

  • #4

    Voyage vietnam vélo (jeudi, 13 octobre 2016 11:55)

    Je suis tout à fait d'accord avec Caroline, il faut déjà être courageux pour partir en vélo mais alors avec des enfants !! Je vous tire également mon chapeau. Et quelle belle école pour vos 2 loulous, en espérant qu'ils en garde le meilleur des souvenirs possibles !!! Merci beaucoup pour ce partage et toutes ses informations, je croise les doigts pour que d'autres familles s'inspirent de vos aventure !

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,