Contraste saisissant entre Hanoï et Istanbul

Pendant 7 jours nous avons pu découvrir et apprécier la vie citadine Hanoïenne. Ses rues étroites, ses trottoirs quasi-inaccessibles, son ambiance sonore unique, ses marchands de rues, ces quelques pagodes. Hanoï c’est unique et épuisant à la fois. La déambulation paisible n’existe pas, entre les vendeurs ambulants de beignets, les réparateurs de chaussures harcelants, sans oublier les pousse-pousse sans soucis qui t’accostent pour 1 heure de balade. La vie dans cette capitale ne s’arrête jamais. Hanoi, est un condensé de la vie vietnamienne : du bruit, et toujours du bruit, du monde et toujours du monde, des cantines et autres restaurants de rue empiétants largement sur les trottoirs, sans oublier les arnaques auxquelles il faut être vigilant…


Alors pendant cette dernière semaine asiatique, nous avons découvert peu de choses. L’envie n’était pas toujours là et la météo brumeuse voire pluvieuse a freiné notre entrain à sortir. Notre hôtel cocooning nous invitait à rester dans un espace chaleureux pour récupérer, flâner mais aussi permettre aux enfants de jouer longuement, de se reposer, d’être comme à la maison. Toutefois le lac central, le lac Hoan Kiem a été le théâtre de quelques balades, ce lac appelé aussi le Lac de l’épée accueille parait-il une tortue géante, une autre que celle exposée et momifiée dans la pagode du temple situé sur la rive du lac…


Nous retiendrons aussi la découverte des marionnettes sur l’eau et son spectacle retraçant les scènes de la vie quotidienne vietnamienne : danse du dragon, culture de rizières, pêche à la grenouille. Un spectacle vivant au décor et à la musique traditionnelle que Anatole et Gaspard ont beaucoup apprécié. Nous avons également découvert brièvement le palais présidentiel, le mémorial d’Ho Chi Minh, sans oublier le marché et le quartier historique et ses rues débordantes d’activité. Ce quartier historique, caractérisé par une surpopulation, jusqu’au peuplement des bords de rails est impressionnant à découvrir, une vie de dingue !  


Cette longue pause a permis aussi de belles rencontres franco-française, d’abord des cyclos avec Estelle et Thomas sur les routes depuis 6 mois et en route pour le Chine et la Mongolie (Intotheweel) puis Pascale et Marc, aussi sur leurs vélos et sur les routes asiatiques pour un périple de 6 mois, et enfin Anne avec ses 2 enfants, Mathieu et Benjamin, (Des routes et des mots) qui voyage avec les sacs à dos en direction de la Chine. Ces rencontres ont permis de reparler français, d’échanger et de passer des moments forts sympathiques !


Notre périple asiatique de près de 4 mois s’est donc achevé le dimanche 15 mars en direction d’Istanbul, sur la rive Européenne, tout proche du Bosphore. Malgré un départ stressant, notamment dû au transport des vélos dans des taxis peu pratiques…. Istanbul s’ouvre à nous après 2 avions, une escale dans l’aéroport surréaliste de la ville de Doha au Qatar et quelques heures d’attentes…


Ici à Istanbul, le contraste est saisissant ! Tout de suite, nous sentons un certain retour aux habitudes européennes. Après plus de 10 mois d’aventure des contrées nouvelles, nous redécouvrons des habitudes de vies connues…Visuellement la circulation des voitures est de retour mais en contrepartie nous récupérons les trottoirs pour naviguer dans la ville. Cette ville d’Istanbul est surprenante, les minarets des différentes mosquées occupent le ciel. L’aspect vallonné voire pentu de la citée nous rappelle La Paz et ses habitations installées en étage. Nous profitons de la Tour Galata pour une vue 360° unique de la ville avec au loin la rive asiatique. Les enfants s’amusent à compter les minarets des mosquées, choses nouvelles pour nous tous, ce qui permet à toute la famille de continuer la découverte des religions sur notre planète. La visite de la grande mosquée bleue et les appels à la prière qui sonorisent la ville, permettent d’approfondir nos quelques connaissances sur le sujet.


Nos balades permettent de poursuivre nos pérégrinations d’abord vers le grand bazar, ce grand marché en partie couvert qui vend tapis, vaisselles, vêtements et autres tissus, sans oublier les souvenirs et autres lokoums que nous ne cesserons de déguster… Nous terminerons cette découverte par le marché aux épices et par un kebab made in Turkish ! Les enfants découvrent ce sandwich,  les parents connaissaient déjà... (clin d’oeil à un certain J.P, grand amateur de Kebabs…)


Après quelques réparations des vélos et quelques achats d’équipements, nous reprenons la route le vendredi en direction du nord de La Turquie pour rejoindre la Bulgarie. La sortie d’Istanbul est dense au niveau de la circulation mais se réalise sans problème. Seul des pentes de plus de 12 % freinent notre avancée et nous obligent à pousser. La pluie et le vent font leur apparition et rafraîchissent considérablement l’atmosphère. Après un pique-nique frigorifique, nous reprenons difficilement la route en diretction de Anarvuktoy, puis après quelques kilomètres, 2 personnes sortants d'un véhicule, nous invitent à entrer dans un élevage de mouton pour nous réchauffer autour d’un thé. Nous acceptons volontiers. Mustapha, Halouk les patrons, Selma et son compagnon de passage, et 2 employés Pakistanais qui égorgent les moutons, nous accueillent tout étonnés avec un grand sourire. Nous terminerons la journée à échanger et sommes accueillis chaleureusement et même nourrit. Nous passons finalement la nuit dans une chambre spartiate, à l’odeur animale, et bien proche des moutons au chaud… Au cours de la soirée, un des 2 pakistanais, insiste pour récupérer nos coordonnées téléphoniques et adresse en France, dans la perspective de préparer leur deuxième tentative de immigration vers l’Angleterre via la France. (la première ayant échouée au porte de Calais). 

 

Le lendemain, après avoir attendus le passage de la pluie, nous quittons en début d’après midi l’élevage Adak Istanbul, sous une pluie de photos souvenirs et des salutations chaleureuses ! A peine Istanbul quittée, nous goûtons à la chaleur humaine des Turcs, tant réputée, pour notre plus grand bonheur ! On savoure pleinement.


Écrire commentaire

Commentaires : 0

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,