Machu Picchu : la découverte !

La Cyclofamily au Machu Picchu !
La Cyclofamily au Machu Picchu !

Après une bonne nuit dans un hôtel basique, nous nous levons assez tôt, vers 6 heures pour monter rapidement au Machu Picchu. Petit déjeuner moyen, préparation des affaires et des appareils photos, puis achat d’un pique-nique pour le midi. Pour monter jusqu’à l’entrée, 2 solutions s’offrent à nous, 30 minutes de bus où 1h30 de marche avec plus de 400 mètres de dénivelé et plus de 1700 marches à gravir. Nous optons pour le bus et ouvrons une nouvelle fois notre porte monnaie...

 

 

Nous décidons toutefois d’acheter que le billet "subida", c’est à dire celui de la montée et envisageons de redescendre à pied après la visite. Le trajet en bus ne dure que 25 minutes mais nous confirme la difficulté de la montée, nous apercevons les marches pour gravir jusqu’à l’accès et ne regrettons pas notre choix en ce bon matin. Il faut en plus prévoir au moins 3 heures de marches voire plus pour profiter du site avec beaucoup de dénivelé. Il est 8h00, nous accédons au site ouvert depuis maintenant 2 heures.

 

Nous sommes que mi-juin, un vendredi 13 (!), et il y a pas encore beaucoup de monde sur le site. Nous accédons aux premières allées et terrasses assez rapidement. Puis, après une petite ascension en virage, avec Gaspard en tête, le plan en mains, Anatole installé dans le tissu de portage sur le dos de Servane, nous découvrons LA vue du Machu Picchu et ses ruines ! C’est beau, nous profitions pour immortaliser ce chouette moment en famille à travers plusieurs photos.

 

La visite se poursuit toute la matinée, et nous découvrons Le Mirador, La Porte de la citadelle, La Place sacrée, Les Maisons des Agriculteurs, Le Calendrier solaire, quelques Lamas, de nombreuses terrasses de cultures et autres ruines. Le site est grandiose et malgré la présence de 2500 personnes par journée (c’est le maximum autorisé), nous pouvons circuler assez facilement sans avoir à jouer des coudes, sauf pour quelques photos souvenirs… 

 

Le seul regret est le manque d’explication sur le site, aucun panneau, aucune information, seul un plan à l’entrée est proposé. Ce fonctionnement invite à engager un des nombreux guides qui proposent leur service à l’entrée du parc. Nous avons fait le choix d’effectuer la visite sans, mais avec un guide papier pour avoir quelques explications. Nous découvrons que ce site était un lieu de « vacances » comparé à Versailles et Louis XIV, qui pouvait compter jusqu’à 1800 Incas sur le site. Le site est perchée au milieu de nulle part, et, le travail pour sortir de terre ce village a dû être titanesque et considérable. Nous remarquons une organisation stricte et réfléchie de  l’ensemble des constructions. Quelques particularités nous rendent bouche bé telles que la situation du Wayna Pichu, la roche représentant le paysage montagneux à l’identique, ou encore la pierre servant de calendrier solaire sans oublier les nombreuses terrasses et le système d’irrigation et d’arrivée d’eau dans la citée. Certaines constructions sont remarquables, tant dans l’alignement des pierres que dans leur façonnage et leur assemblage rectiligne. 

Nous profitons globalement d’environ 3 heures de visite, en laissant quelques sites un peu plus excentré comme le Pont de l’Inca et l’Intu-Pincku nécessitant plus de 2h00 de marche supplémentaire. Impossible pour nous avec les enfants, nous préférons nous consacrer au site central. Gaspard marche très bien et pose beaucoup de question tout en suivant le plan de manière autonome, et Anatole alterne marche et portage,ce qui nous surprend agréablement, notamment face au dénivelé sur le site.

 

Il y a également la possibilité de visiter le Wayna Pichu, une montagne perchée à 2700 mètres (le Machu Picchu est situé à environ 2400 mètres) mais l’accès est très difficile et les places sont limités à 250 par jour. Il aurait fallu réserver quelques mois avant pour garantir cette visite perchée.

C’est beau et grandiose, nous ne regrettons pas d’avoir un peu souffert la veille pour arriver jusqu’à Agua Calientes car découvrons une merveille qui nécessite bien une visite. En fin de matinée, après un repas rapide, nous décidons de rentrer à pied et de descendre les 1700 marches en famille. Anatole effectuera la descente dans le tissu péruvien et Gaspard effectuera toute la marche. Après quasi 2 heures de marche, nous arrivons à notre point de départ et profitons d’une après-midi cool,  agrémenté de repos, jeux, et balade dans cette petite ville sans grand intérêt.

 

La journée se terminera autour d’un repas au dessus du marché local. Cette solution de restauration nous évitera  de choisir un restaurant coûteux et proposant une nourriture moyenne. Nous passons un chouette moment avec un gardien du site du Machu Picchu qui prend son repas avec son fils, autour de notre assiette composée de poulet à la milanaise accompagné de riz et pommes de terres. C’est authentique, bon et agréable à la fois. Le gardien nous informera qu’il travaille de 6h00 à 16h00, 7 jours par semaine pour veiller au bon comportement des touristes sur le site. Un métier de dingue, dû surement à certains débordements de touristes…. 

 

Globalement nous avons apprécié la découverte du Machu Picchu, par sa situation et ses constructions, mais nous restons mitigés par rapport à l'environnement économique qui y est rattaché notamment pour le transport, l'hébergement et l'alimentation. Néanmoins nous sommes conscients de participer à cette marchandisation de ce site ultra touristique.

Écrire commentaire

Commentaires : 3
  • #1

    Pat le mille Pattes (mardi, 17 juin 2014 07:22)

    Super, je pense que cette merveille du monde demandée par le grand inca Pachacutec va rester dans vos mémoires et restera un grand moment de votre voyage. Ce monument archéologique et architectural est un des plus importants de la planète et j'espère le voir aussi un jour comme vous.
    Je constate qu'il y a de la recherche dans l'alignement de nos sportifs et des montagnes et j'espère que vous avez pris des notes pour faire les mêmes terrasses aux échelles de la mort.
    Un grand merci en tout cas pour vos récits et ces belles photos!

  • #2

    Patricia (La Meignanne) (mardi, 17 juin 2014 22:33)

    Quelles superbes photos ! Votre récit me fait rêver !
    C'est un beau partage ! Bonne route à vous quatre

  • #3

    Perrine (mardi, 17 juin 2014 22:58)

    Merci pour votre récit et vos photos. Comme tu dis, un endroit unique au monde, les prix sont en conséquences! Bisous à tous les 4

NOUS CONTACTER 

NEWSLETTER - INFOS

Saisir son adresse e-mail
pour recevoir la newsletter Par 4 chemins à vélo !
E-mail:
 

PARTAGER

Où SOMMES-NOUS ?

A DECOUVRIR

VISITEURS ET PAGES VUES

AU 19 MARS 2016

 

36 000  connexions, 

plus de 105 000 pages vues,